Colocation entre étudiants : Les avantages et les inconvénients

Colocation entre étudiants

La colocation entre étudiants est la forme de colocation la plus populaire en France. Elle permet en effet aux étudiants de profiter de nombreux avantages, notamment sur le plan financier. Mais ce mode de logement n’est toutefois pas dépourvu de quelques inconvénients. Alors avant de vous lancer dans la colocation étudiante, nous vous proposons d’en apprendre un peu plus sur le sujet.

Les règles à suivre lors d’une colocation entre étudiants

Une colocation entre étudiants n’est pas véritablement différente d’une colocation classique, en termes de principes de base à respecter. Elle consiste en plusieurs personnes (dans ce cas-ci, des étudiants) occupant de façon commune une maison ou un appartement, et se partageant les dépenses relatives au bail. Ces personnes disposent également du droit de jouissance et d’usage des lieux occupés.

Les étudiants en colocation décident de la répartition des locaux comme bon leur semble. Ainsi, un étudiant peut demander l’occupation privative d’une chambre au sein de la maison ou de l’appartement. En contrepartie, il devra payer le loyer qui correspond à sa vie privative uniquement. Il est également possible que chaque étudiant dans la colocation puisse jouir de toute la maison ou appartement, que ce soit la cuisine, la douche, le séjour etc.

Les avantages d’une colocation étudiante

La colocation étudiante apporte bien des avantages, c’est pourquoi plus de 10% des étudiants en France optent pour cette option de logement. Parmi ces avantages, on peut citer entre autres le coût réduit de ce type de location. En effet, louer une chambre en colocation est deux fois moins cher que la location d’un studio. Et vu le prix des logements dans les grandes villes, l’option de la colocation étudiante est réellement salvatrice.

A part le fait de diviser le coût des loyers au prorata du nombre d’étudiants colocataires d’un appartement ou d’une maison, la colocation étudiante offre également comme avantage de permettre le partage des autres charges locatives, comme les factures de gaz, les factures téléphoniques, l’internet, ou tout simplement la nourriture. Mais pour cette mutualisation des charges, il est essentiel d’établir des règles de colocation afin que la part contributive de chaque colocataire soit clairement fixée.

Outres les dépenses partagées, et donc réduites, les étudiants vivant en colocation peuvent bénéficier de diverses aides au logement, comme l’allocation de logement à caractère social, ou l’aide personnalisée au logement. Enfin, la colocation étudiante est l’occasion de faire des rencontres, d’apprendre à vivre en société restreinte, dans certains cas de découvrir d’autres cultures, et de vivre des expériences qui peuvent être inoubliables. En vivant ensemble durant une certaine période de temps, on peut tisser des liens d’amitié forts et à long terme.

Les inconvénients

Comme toute chose, la colocation entre étudiants a aussi sa part d’inconvénients. Par exemple, en vivant à plusieurs dans une maison ou un appartement, on ne dispose pas toujours de l’intimité que l’on souhaite, et on risque alors de manquer de tranquillité, surtout si les autres colocataires sont de nature bruyante ou envahissante.

Autre inconvénient inhérent à toute cohabitation, il ya des risques que deux ou plusieurs colocataires ne s’entendent pas, pour diverses raisons (caractères incompatibles, modes de vies trop différentes etc.). Sur le plan financier, il n’est pas impossible que des locataires ne soient ponctuellement ou fréquemment pas en mesure de payer leur part du loyer et les autres charges. Les autres colocataires solvables devront alors payer pour d’autres, ce qui pourrait créer des tensions au sein de la colocation. C’est pourquoi il est très important de choisir ses futurs colocataires avec parcimonie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Proudly powered by WordPress | Foresight theme designed by thingsym