Avoir une aide au logement pour les moins de 25 ans

aide au logement pour les moins de 25 ans

Les moins de 25 ans (étudiants ou salariés) souhaitant profiter de plus de liberté en quittant leur domicile familial peuvent se heurter à diverses difficultés pour trouver un logement. Ils peuvent heureusement compter sur différentes aides pour affronter ce genre de situation.

Les aides de la MSA ou de la CAF pour les moins de 25 ans

Les premières aides que l’on va vous présenter sont les aides de la CAF (ou MSA). Sous conditions de ressources, les jeunes salariés et étudiants âgés de moins de 25 ans peuvent avoir accès à l’Aide Personnalisée au Logement (APL) si le logement qu’ils occupent au titre de résidence principale fait l’objet d’une convention entre le bailleur et l’État. Ils peuvent également avoir droit à l’Allocation de Logement Sociale (ALS), si le logement qu’ils occupent n’est pas conventionné avec l’État. Enfin, ils peuvent compter sur l’allocation de logement familial (ALF) qui leur est attribuée selon leur situation familiale. Notons toutefois qu’il n’est pas possible de cumuler ces trois aides de l’État.

L’APL peut également venir en aide à l’étudiant en contrat d’apprentissage ayant quitté son domicile familial. Le calcul de cette aide se fait en prenant en compte le montant de son loyer et ses revenus. L’APL peut être d’un montant varié en fonction des régions, mais généralement, il est plus élevé pour les étudiants étant sous contrat d’apprentissage.

Les aides d’Action Logement

Outre les aides de la CAF, les moins de 25 ans peuvent compter sur l’organisme Action Logement pour leur offrir de l’aide au logement. Parmi les aides proposées par cet organisme, il y a l’avance Loca-Pass destinée aux jeunes demandeurs d’emploi, aux employés (hors fonctionnaires titulaires), aux étudiants salariés et aux personnes suivant des formations professionnelles. L’avance Loca-Pass est un prêt à taux zéro qui permettra au jeune d’assurer le financement du dépôt de garantie que le bailleur (propriétaire) réclame.

Il y a ensuite la garantie Visale qui vient en remplacement de la garantie Loca-Pass ayant expiré en mai 2019. Ceux qui peuvent en bénéficier sont les étudiants, les demandeurs d’emploi, les salariés et les alternants. Grâce à ce dispositif, les jeunes de moins de 25 ans seront en mesure de couvrir les loyers impayés et les charges dans certaines conditions.

La troisième aide proposée par l’organisme Action Logement est l’aide Mobili-jeune pour les jeunes suivant une formation en alternance (contrat de professionnalisation ou d’apprentissage) dans une entreprise du secteur privé non agricole. Elle fournit une aide au paiement des loyers qui s’additionne à l’aide au logement de la CAF.

Grâce à l’aide Mobili-Pass, les jeunes salariés des entreprises du secteur privé non agricole peuvent bénéficier d’un prêt à taux réduit et/ou d’une subvention. Cette aide servira à financer certains frais relatifs à la mobilité professionnelle.

Enfin l’Action Logement propose l’aide Agri-mobilité qui équivaut à l’aide Mobili-Pass, mais qui s’adresse cette fois-ci aux jeunes salariés de moins de 25ans travaillant dans une entreprise du secteur agricole.

Les aides pour les moins de 25 ans n’ayant pas de garant

Que les jeunes de moins de 25 ans n’ayant pas da garant se rassurent, il existe également des aides qui leurs sont dédiées. En effet, sous conditions de ressources, des garanties Loca-Pass ou Visale peuvent venir en aide à ces jeunes.

La garantie Loca-Pass est un système de caution gratuite dont l’objectif est la prise en charge des loyers impayés (et non les dégradations locatives). Il faut toutefois louer un logement conventionné pour en bénéficier. Cette aide est faite pour le jeune salarié, en alternance, en quête d’emploi ou disposant d’un CDD ou d’une convention de stage d’une durée d’au moins trois mois au moment de la demande. Dans le cas d’un étudiant boursier sans garant, il est même possible de bénéficier de cette aide sans condition d’emploi.

La garantie Visale est quant à elle une caution locative accessible sans condition d’emploi. Dans ce cas, le logement doit appartenir à un propriétaire privé, et le locataire devra assurer le remboursement d’Action logement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Proudly powered by WordPress | Foresight theme designed by thingsym